Les affiches des 12 candidats

Publié le par Mandrin

  

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Geoffroy 30/04/2007 02:42

Je ne pense pas que sa seule solution est de rejoindre la droite… Au contraire ! C’est d’ailleurs pour cela qu’il veut créer un nouveau parti. Cela lui permettra de continuer sur la pensée de rassemblement au centre. Son but est simple absorbé le PS. Son seul souhait, que le PS perdent le 6 mai ! Car en perdant le renouveau du PS, il pourra prendre la tête de la réunion d’une partit de l’UDF et du PS… En cas de victoire du PS le 6 mai… Il aura sûrement un ministère… Donc pour lui, c’est tout bénéf !

Mandrin 01/05/2007 09:38

Exactement. Ségolène, en acceptant, par défaut, le débat, est tombée dans un piège. BAYROU lui tend la main pour mieux lui tordre le poignet.

gold31 23/04/2007 17:00

L'EXPLICATION DE L'ECHEC DE BAYROU
BAYROU AVAIT TOUTES LES CHANCES DE REUSSIR...A CONDITION DE RESTER DANS LA MOUVANCE « CENTRE-DROIT » !
Ce que n'a pas pardonné l 'électorat de François Bayrou , c'est d'avoir eu le sentiment d'être trahis par leur candidat , par son alliance contre nature avec le parti de Ségolène Royal dans les dernièrs jours de la campagne de ce 1er tour des élections .
De là à dire que Bayrou s'est comporté en Judas à l'encontre de son propre parti serait exagéré , bien sûr , mais nombre de ses électeurs traditionnels l'ont ressenti comme tel .
La majorité des citoyens centristes , partageant les valeurs républicaines de la droite , les centristes attendent désormais que François Bayrou prenne clairement position en faveur de Nicolas Sarkozy . C'est la seule et dernière occasion laissée à François Bayrou de jouer le rôle d'arbitre auquel il aspire après les élections ,rôle qui est encore à la portée de l'ex candidat .
Faute de quoi , un vote naturellement massif des centristes en faveur de Nicolas Sarkozy pour le second tour , ruinera définitivement cette fois ci la deuxième chance qui est donnée à François Bayrou et de récupérer son électorat , et de jouer un rôle déterminant dans l'avenir politique de la France .
L'électorat centriste , ne comprendrait pas en effet un éventuel soutien de François Bayrou à Ségolène Royal , qu'il jugerait à juste titre contre nature , que ce soutien soit explicite ou implicite, soutien que l' électorat centriste dans son immense majorité ne suivra pas dans le secret des isoloirs .
La marge de manoeuvre de François Bayrou est étroite mais encore possible , à cette seule condition .
La balle est désormais dans le camp de monsieur Bayrou qui jouera là son avenir politique ,  d'autant que d'autres centristes , authentiques ceux là , tels que monsieur De Robien pour ne citer que lui ,  ne tarderont pas à manifester leur désir de reprendre le parti centriste en mains !

Mandrin 24/04/2007 15:01

Je le pense aussi : être allé là où le vent le portait -  d'après les sondages - a été une faiblesse. A mieux, il aurait du rester au centre, prétenduement, au lieu d'annoncer son positionnement tantôt d'un côté, tantôt de l'autre.La décision qu'il est en train de prendre pour mercredi (quelles consignes de vote donnera-t-il) sera un grand moment de surprise ! Cependant, je ne suis pas d'accord avec les journaux qui parlent  "des électeurs de François BAYROU" que chercheraient à obtenir les deux derniers candidats en lice : les électeurs de BAYROU au premier tour sont des indépendants. Ils n'obéïront pas à une discipline partisane de vote. La façon dont cet enjeu est appréhendé par la presse, ces jours ci, risque au contraire de vexer cet électorat.Enfin, le centre droit sera très fort, une fois François BAYROU partis sous d'autres cieux, après cette campagne.