France : des journalistes, mais pas d'information

Publié le par Mandrin

Y a-t-il des journalistes dignes de ce nom en France ?

Ce n'est pas dans notre culture.
Quel est l'idéal pour un journaliste américain ? Devenir grand reporter, soit : informer.
Quel est l'idéal pour un journaliste français ? Devenir éditorialiste, soit : faire de la propagande.

D'où la profonde nullité de nos analystes ! Alors : sondages ! sondages ! et quels sondages !! Le Pen annoncé à 9% en 2002, atteint la seconde place... alors, en 2007, on réévalue les résultats annoncés par les sondés : Le Pen annoncé à 15 %... se retrouve en réalité à 10,5.

Font du journalisme en France, apparemment, tous les frustrés de la politique. On parle du "4è pouvoir" plus souvent encore que des "médias". Nos éditorialistes voient leur esprit d'analyse consciemment gangrennés par la volonté de peser sur les esprits. Faire gagner les primaires socialistes à une image : Ségolène ROYAL ; faire monter un faux outsider : François BAYROU ; Nicolas SARKOZY : dynamique et volontaire pour les uns, incontrolable nerveux pour les autres. "Tout Sauf Sarko ! " contre "Tout sauf Sego! " : ce sont Le Pen, De Villiers, et les trotskos qui vont être contents.





Le COMBLE :


France Info touche le fond de cet abandon du journalisme d'information. En effet, la station de radio organise quotidiennement "Le duel du second tour"par Olivier De Lagarde, qui confronte politiquement... tenez-vous bien : Laurent Joffrin, patron de Libération, et Nicolas Beytout, directeur de la rédaction du Figaro.
Le voir pour le croire : http://www.radiofrance.fr/chaines/france-info/chroniques/duel/



Personnellement, je préfère un DUHAMEL qui se dit bayrouiste, mais qui ne laisse pas tant transpirer sa sensibilité politique dans ses analyses et interventions professionnelles. Enfin, j'apprécie particulièrement Yves CALVI : je lui trouve une vraie neutralité, une acuité, ainsi qu'un bon sens dont il use pour une objectivité la plus grande possible.







Et moi, dans tout ça, avec mon blog ? Pas mieux... sauf que je ne prétend pas informer ! Simplement échanger un point de vue ouvertement subjectif.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Geoffroy 30/04/2007 02:52

Beaucoup de journalistes sont loin d’être neutre… Au contraire… C’est dommage d’interdire les journalistes qui se déclarent de droite ou de gauche ou qui sortent avec un  homme politique (comme si être la femme d’un homme politique fait qu’on vote comme son homme… Vive la liberté de pensé de la femme…), car au moins on sait comment interpréter les reportages !