Ego-centrisme

Publié le par Mandrin

Bayrou : Mignon, allons voir si la rose...

Plutôt que d'imprimer sa marque, François BAYROU s'est laissé déporter là où - selon les sondages - "ça gueulait le plus fort" : à babord, où. Décidément toujours "un peu plus à l'Ouest", notre Tryphon Tournesol politique tente un ambitieux tour de force : quitter seul le parti qu'il dirige, et aller prendre la tête d'un mouvement de centre-gauche, avec les futur-ex-socialistes soucieux de l'évolution de leur doctrine vers une social-démocratie qui se cherche.

L'UDF s'en trouverait changée, dynamisée, car renforcée dans son identité droitière.

BAYROUGE devrait effectuer cet ambitieux mouvement assez indépendemment de ses camarades actuels. Les élus UDF - s'ils se laissent porter de bonne grâce par la vague sondagière "Bayrou" - ne sont pas de la rupture avec l'UMP invoquée par le candidat centriste.

Plutôt que d'ingérer l'UDF, l'UMP fera bien de lui laisser sa marge de manoeuvre, afin de conserver une zone d'influence parmis l'électorat modéré. Après le jeu à 4 PC-PS-UDF-UMP, se dirige-t-on vers un ménage PS-centre gauche VS centre-droit-UMP ? Les équilibres seraient respectés, et cela serait cohérent avec la paralysie du PS comme avec la disparition silencieuse du PC.

 

Voici un extrait de son débat avec Ségolène ROYAL :

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article