Mauvais goût assûmé

Publié le par Mandrin

Maurice Papon est mort... de vieillesse. 

 

 

Le dernier bouc-émissaire de toute la France collabo avait offert à son pays un prolongement à l'exutoire Pétain (qu'aidait une ressemblance physique avec 50 ans de décalage). Que l'Etat accuse les collaborateurs a été un bon moyen de faire passer la France pour un pays occupé plutôt qu'un pays collaborateur. Pétain, qui n'alla pas en prison "en raison de son grand âge", avait invoqué la collaboration d'Etat comme moyen de limiter l'emprise nazie sur le France.

 

 

Pierre Laval, a été le seul haut membre de l'Etat à être passé par les armes après la Libération. Pourtant, les manuels d'histoire des plus jeunes ne retiennent pas ce nom. Celui d'un homme qui, lorsque le commandement nazi demanda la déportation des hommes et des femmes juives en Allemagne, y envoya de surcroît les enfants, en invoquant qu'il n'était pas bon pour des enfants d'être séparés de leurs parents !! Bien entendu, tout ceci en connaissance de cause.

 

 

Avec la mort de Papon, c'est sans doute la dernière figure cristallisée de la collaboration d'Etat qui s'éteint, notre dernier Pinochet. Car Papon, ce fut aussi, sous la Vè République, un Préfet de Seine habitué des répressions sanglantes des manifestations de paix du FLN, tel le Massacre du 17 octobre 1961, par exemple.

 

 

Alors, oui, il pousse le bouchon un peu loin, Maurice... !

 

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article