Les couples politique.

Publié le par Mandrin

J’ai envie de parler des couples politiques. Pas des couples unis civilement - tels Jean-Louis Borloo et Béatrice Schonberg, Dominique Strauss-Kahn et Anne Sinclair, Christine Ockrent et Bernard Kouchner pour ne citer que ceux qui trahissent une connivence politico-médiatique - mais des personnages que la vie politique nationale uni. Il me semble que la vie politique française se bipolarise nécessairement autour de deux identités. Les distinctions gauche-droite, les duels des 2è tours électoraux y sont certainement pour quelque chose, dans notre culture. En effet, c’est souvent un duo aux allures de duel qui fait la une de nos rapports à l’action politique au sommet de l’Etat, comme si cette dernière avait besoin de l’entrelacs d’un Ying et d’un Yang pour trouver son équilibre médiatique.

 

Il est possible de s’amuser à l’infinie à définir ces couples d’opposés qui s’attirent et se repoussent, à travers les traits de caractères qui ont été reconnus à leurs membres, traits nécessairement opposés : De Gaulle et Pompidou, Chirac et VGE, Chirac et Jospin, Villepin et Sarkozy, et désormais, Ségolène et Nicolas (pour reprendre les Musclés, définitivement en manque d’inspiration… Pour ceux qui n’auraient pas vu : http://www.dailymotion.com/visited/search/segolene%2Bet%2Bnicolas%2Bles%2Bmuscl%C3%A9s/video/xyud1_nicolas-et-segolene-les-muscles)

 

Prenons par exemple Jospin et Chirac ; il s’agit en l’occurrence de deux adversaires politiques. L’un fait figure d’incorruptible, l’autre se fait appeler « Supermenteur » ; l’austérité apparente du premier n’a d’égale que la chaleur et la sympathie que dégage le second ; ce dernier est un animal politique, fait pour la conquête du pouvoir, soit l’exact opposé de son adversaire qui se voit reconnaître à l’inverse des compétences de gestion de l’Etat. Enfin, Chirac s’associe au terroir corrézien, tandis que Jospin semble avoir fait de l’Ile-de-Ré son Ile d’Elbe.

 

Prenons maintenant deux rivaux (des hommes politiques du même camp) : Villepin et Sarkozy. L’un est grand et charismatique, cheveux aux vents ; l’autre est particulièrement petit (sans égaler pour autant les 150 cm d’Adophe Thiers), un petite chevelure brune en brosse. Le premier se veux lyrique, voire romantique ; le second s’affirme comme un homme d’action.

 

Et vous, quels seraient vos couples politiques ?

 

Publié dans Détente

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article